Photographies de Marie Dubreuil
Lecture

Photographies de Marie Dubreuil

Photographies de Marie Dubreuil :

Après avoir obtenu sa licence en anglais, allemand et français à l’ESTRI (School of International Careers de Lyon), Marie présente dans les pages de Photographies le projet final de son master en journalisme culturel et artistique qu’elle a suivi à l’Université des Arts de Londres (UAL) de septembre 2015 à décembre 2016. S’interrogeant sur les changements que la technologie a entraîné sur nos relations avec les autres et avec nous-même, Marie explore, à travers le récit d’un morceau de sa propre histoire, des sujets tels que l’éducation, le développement personnel, les relations amicales et amoureuses, et d’autres encore.

Nous commençons les premières pages en faisant connaissance avec l’auteure qui rend visite à ses grands-parents dans le petit village de son enfance en Bourgogne. Une fois sur place, elle découvre avec émerveillement de vieilles photographies cachées dans une grosse malle imposante. Grâce à ses photos, Marie à l’occasion de replonger dans le passé de ses grands-parents : leur enfance, leur première rencontre, les étapes importantes, leur vie et celle de leurs amis.

Puis, partant d’une réflexion de Susan Sontag qui explique dans son livre sur la photographie « qu’on ne peut posséder la réalité, mais que l’on peut posséder les images qui l’emprisonnent », l’auteure se questionne sur la place que peuvent avoir aujourd’hui nos instants présents, nos libertés, nos moments importants. À l’heure de la multiplicité des écrans, de l’interactivité et du partage, comment profiter pleinement des autres, comment se montrer réellement tels que nous sommes, comment vivre et partager une relation sincère et unique ?

J’ai énormément aimé ce livre que j’ai trouvé très personnel, sincère et réfléchi. L’auteure nous livre à coeur ouvert ses réflexions, ses questionnements, propose une approche très juste des réseaux sociaux et de l’utilisation que nous pouvons en avoir aujourd’hui. Les outils du numérique sont indéniablement riches de très grandes possibilités, mais ils bouleversent également notre conception des relations, la manière dont nous interagissons avec les autres et dont nous exprimons nos sentiments.

Une citation qui m’a marqué ? 

« Depuis que je suis devenue adulte, j’ai me suis souvent retrouvée entourée de gens qui essayaient de lutter contre la solitude en cherchant un ou une partenaire au lieu de d’abord se chercher eux-mêmes. J’ai grandi dans une famille qui m’a appris à être moi-même et à me construire avant de construire quelque chose avec quelqu’un. J’imagine que l’une des plaies de notre époque, ce n’est pas seulement que les gens cherchent l’amour, mais la manière dont ils le cherchent, essayant de le voir comme une marchandise, de le rendre simple et rapide. »

« Nous parlons tous avec les mêmes polices de caractère, les mêmes emojis, les mêmes images. La communication écrite remplace la communication verbale, les nuits passées à s’envoyer des textos remplacent peu à peu les nuits passées dehors à explorer, se perdre et partir à l’aventure, les emojis et les images remplacent les mots et les sentiments. »

Pourquoi faut-il le lire ?

Aujourd’hui auteure indépendante, journaliste, attachée de presse et blogueuse lifestyle depuis 2013, les réseaux sociaux sont au cœur de son quotidien. Dans ce travail, Marie présente ces outils numériques comme des boucliers qui nous protègent et comme des masques : on ne montre que ce que l’on souhaite montrer, la meilleure version de nous-même voire la personne à laquelle nous aspirons être ou souhaitons devenir. Cependant, elle réalise que quand il en vient à de véritables relations, qu’elles soient amicales ou amoureuses, les masques doivent tomber et laisser la place à l’inconnu et l’inattendu.

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.