Entrepreneuriat
Lifestyle

Oser l’entrepreneuriat

Aussi loin que je m’en souvienne, je n’ai jamais voulu intégrer le monde de l’entreprise. Je n’ai jamais voulu faire partie d’une de ces boites dont on nous bassine le crâne au lycée ou à l’Université. Vous savez, celles qu’il faut absolument atteindre si on veut avoir une carrière respectable et gagner beaucoup d’argent. Ces grandes entreprises qui vendent du rêve et qui nous poussent à la compétition. Elles nous font croire que la réussite est synonyme de longues études, de salaires élevés et de pouvoir. Non, je n’ai jamais voulu de tout ça. Alors aujourd’hui, à 23 ans, j’ai décidé de me faire confiance et d’oser l’entrepreneuriat.

L’entrepreneuriat : se lancer dans le vide

Pourquoi faut-il se lever chaque matin pour travailler pour le rêve de quelqu’un d’autre ? Voilà la question que je me pose depuis que j’ai l’âge de comprendre ce qu’est le travail. J’ai souvent l’occasion d’en discuter avec mes proches, et je n’arrive pas à entendre comment est-ce qu’on peut se forcer, chaque jour, à faire quelque chose qui ne nous fait pas vibrer. J’en suis totalement incapable. J’ai d’ailleurs très souvent culpabilisé par rapport à ça : pourquoi est-ce que les autres y arrivent et pas moi ? Pourquoi est-ce que la perspective d’avoir ma place dans une entreprise ne me fait pas rêver ?

 Croire en ses rêves

Évidemment, je suis consciente que nous avons tous des obligations, que nous devons trouver de quoi nous nourrir, nous soigner et payer les factures. Je sais pertinemment que faire partie d’une entreprise est source de sécurité, de confort et de tranquillité. D’ailleurs, la plupart d’entre nous acceptent ce compromis et sont très heureux ainsi. Je le comprends totalement et je l’accepte. Mais quand est-il de nos rêves alors ? Nos projets, nos passions, nos aspirations ? Quand est-ce qu’on prend le temps de les réaliser ? Ce n’est pas pour cette raison que nous sommes ici ? Pour réaliser nos rêves ?

Certains diront que mon discours est beaucoup trop naïf et que nous n’avons pas le choix. Nous devons travailler parce que la vie est ainsi et qu’il n’y a pas d’autre solution. Je suis désolée, mais je ne suis pas d’accord. Nous avons toujours le choix. Notre vie est difficile uniquement parce que nous autorisons les autres à prendre des décisions à notre place, parce que depuis que nous sommes enfants, nous sommes conditionnés à suivre un modèle établi par les autres. Et si on osait rompre avec ce modèle ? Et si nous faisions enfin ce que nous avons envie de faire plutôt que ce que les autres veulent que nous fassions ?

L’entrepreneuriat : faire les choses pour soi 

J’ai toujours aimé écrire. Quand j’étais petite, j’avais toujours le nez fourré dans un livre ou dans un journal. J’y prenais tellement de plaisir ! J’écrivais mes journées, mes pensées, mes envies, mes peurs, et même des petites histoires. Adolescente, j’ai participé à des concours d’écriture, j’ai écris des scénarios un peu plus longs, et puis j’ai crée mon premier blog. Il n’y a rien de mieux que ce sentiment de fierté et de satisfaction après avoir terminé la rédaction d’un texte. Vous l’aurez compris, l’écriture a toujours eu une place importante dans ma vie.

Alors aujourd’hui, parce que tout ce dont j’ai besoin est déjà en moi et que je sais que je peux construire ma propre réalité, j’ai décidé d’écouter ce qui me fait vibrer et d’en faire mon métier. Et parce que je suis persuadée que quand on veut, on peut, je sais d’avance que ce sera une merveilleuse expérience.

Vous n’avez pas besoin que l’on vous autorise à faire les choses que vous avez envie de faire. Comme l’a très bien expliqué Sarah dans son article qui m’a beaucoup inspiré, vous pouvez faire le choix de vivre vos rêves. Oui, sortir de sa zone de confort est quelque chose de totalement effrayant. L’entrepreneuriat demande du courage, du travail et beaucoup de détermination. Mais le plus important, c’est d’écouter cette petite voix qui sait ce qui est bon pour vous : votre intuition. N’est-il pas plus excitant et gratifiant de choisir sa vie plutôt que de la subir ?

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre Aline - Graphiste & auteure 31 octobre 2018 à 18 h 37 min

    Heureuse de voir une nouvelle personne se lancer sur le chemin de ses rêves!
    J’ai ouvert mon entreprise à la même âge que toi (aujourd’hui, j’ai 5 balais de plus) lorsque j’avais décidé de quitter les études (qui me déprimaient beaucoup)!
    Bon courage pour cette nouvelle aventure et beaucoup de succès!

    • Répondre Lacourseauxmots 4 novembre 2018 à 13 h 40 min

      Merci à toi, c’est vraiment très gentil 🙂

  • Répondre La Minute d'Emy - Emilie 1 novembre 2018 à 15 h 04 min

    Je te souhaite beaucoup de succès dans cette nouvelle aventure !

    • Répondre Lacourseauxmots 4 novembre 2018 à 13 h 39 min

      Merci beaucoup !

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.