Du côté du bonheur d'Anna McPartlin
Lecture

Du côté du bonheur d’Anna McPartlin

Du côté du bonheur d’Anna McPartlin :

Entre ses deux boulots, ses enfants et sa mère qui perd la tête, la vie n’est pas toujours facile pour Maisie. Mais, depuis qu’elle s’est décidée à quitter son mari violent, cette Irlandaise au caractère bien trempé retrouve peu à peu le chemin du bonheur. Jusqu’au jour où son fils Jeremy disparaît mystérieusement avec son meilleur ami. Que s’est-il passé le soir du 1er janvier ? Avec l’aide de Fred, son chevalier servant, et de Lynn, sa fidèle amie, Maisie tente de reconstituer le fil des événements. Dans ce quartier populaire des environs de Dublin, chacun affronte les coups du sort avec humour et ténacité. Mais le terrible secret qu’elle va découvrir bouleversera à jamais le cours de sa vie.

Ce que j’en ai pensé ? 

Comme vous avez sans doute eu l’occasion de le lire dans mes deux chroniques Les derniers jours de Rabbit Hayes et Mon midi, mon minuit, Anna McPartlin est une auteure que j’apprécie énormément. Je trouve ses romans très humains et touchants, sans pour autant entrer dans des clichés sentimentaux. Alors, bien évidement, à chaque nouvelle parution, je suis toujours remplie de bonheur de prendre le temps de découvrir la nouvelle histoire que l’auteure a eu envie de nous partager.

Du côté du bonheur est un roman qui nous fait entrer dans la vie de Maisie, sa mère Bridie, et ses enfants Jeremy et Valérie. Ensemble, ils forment une famille décalée et attachante, qui tente tant bien que mal de construire un futur à l’image de leurs attentes. Maisie a longtemps souffert d’un mari violent, et s’efforce aujourd’hui à donner le meilleur à ses enfants, tout en s’occupant de sa mère, souffrante de la maladie d’alzheimer. Même si son passé la pousse à être méfiante des hommes, elle se surprend de jour en jour à être toujours plus attirée par Fred, un policier qui a toujours veillé sur elle dans les moments difficiles.

Alors, quand son fils cadet Jeremy ne rentre pas à la maison, c’est vers Fred qu’elle se tourne en premier. Malgré le remord d’avoir préféré passer la soirée de la veille en sa compagnie plutôt qu’avec sa famille, Maisie a besoin de sa présence pour être rassurée. Pourtant, les heures passent et toujours aucun signe de Jeremy… Que s’est-il passé ? Pourquoi son fils ne donne-t-il aucune nouvelle ?

Une citation qui m’a marqué ? 

Personne ne devrait jamais avoir l’impression d’être un citoyen de seconde zone en raison de son sexe ou de son orientation sexuelle. Nous n’avons rien à craindre des homosexuels. C’st eux qui ont tout à craindre de la façon dont la société les traite et les considère. C’est là que provient leur souffrance. C’est pour ça que leur vie est un enfer.

Pourquoi faut-il le lire ? 

Le roman se découpe alors en plusieurs parties, nous proposant d’un côté l’évolution de la recherche, les pensées et les émotions de Maisie, Birdie, mais aussi Valérie et Fred, puis de l’autre l’évolution de l’escapade nocturne de Jeremy avec son meilleur ami. Nous comprenons rapidement que Jeremy et Rave sont bien plus que des amis, et que ce 1er janvier 1995 marquera à jamais la vie de toute cette famille.

Ce livre n’est pas celui que je préfère de l’auteure, mais j’ai tout de même beaucoup aimé le lire. On retrouve une nouvelle fois une famille atypique, vivante, captivante, qui nous fait voyager le temps de quelques pages, qui nous apporte de l’amour, de l’espoir et du courage. Le message d’Anna McPartlin sur l’homosexualité est très beau, criant de vérité et mérite d’être entendu par le plus grand nombre de personnes.

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Alison 15 octobre 2018 à 19 h 28 min

    Je n’ai jamais testé cette auteure mais ça me tente bien 😀

    • Répondre Lacourseauxmots 15 octobre 2018 à 19 h 33 min

      Fonce ! Tu ne seras pas déçue

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.