Lifestyle

Le stérilet cuivre : mon expérience

Le stérilet cuivre, c’est quoi ? 

Le stérilet cuivre, également appelé Dispositif Intra-Utérien (DIU), se présente sous la forme d’un T que l’on place dans l’utérus. Contrairement au stérilet hormonal, le stérilet cuivre ne contient pas d’hormones. Il en existe de différentes tailles, pouvant ainsi s’adapter aux femmes qui n’ont pas eu d’enfant.

Le stérilet cuivre, par son action spermicide, empêchent les spermatozoïdes de remonter le long de la trompe qui loge l’ovule fécondable : la nidation est alors impossible. Le stérilet cuivre engendre également une réaction inflammatoire modifiant la paroi de l’endomètre, conduisant très généralement à des règles plus longues et plus abondantes.

Au niveau de son efficacité, le DIU est connu comme étant le moyen de contraception le plus sûr à 99,9%.

Le choix du stérilet cuivre comme moyen de contraception

Pour ma part, j’ai commencé à prendre la pilule contraceptive à l’âge de mes 19 ans, relativement tard donc en comparaison à certaines femmes. Il faut savoir qu’adolescente, je n’ai jamais eu de problème d’acné et mes règles étaient très peu douloureuses. Pourtant, à partir de mes 18 ans, pour je ne sais quelle raison, des boutons d’acnés ont commencé à faire leur apparition, généralement sous forme de kystes assez douloureux. J’ai alors pensé que la pilule serait un bon compromis : faire disparaitre l’acné et m’assurer une vie sexuelle sereine. Bien évidement, je précise qu’à cette époque, je n’avais pas du tout conscience des risques de la pilule contraceptive sur la santé. 

Cette année, à l’âge de 22 ans, j’ai décidé qu’il était temps de dire adieu à la pilule. Bien évidement, entre mes 19 ans et aujourd’hui, j’ai évolué, j’ai pris conscience d’énormément de choses, dont l’impact de la pilule contraceptive sur la santé et l’environnement. J’ai également commencé à ressentir des effets secondaires très désagréables, et je ne voulais plus infliger cela à mon corps. J’ai donc avalé ma dernière pilule en décembre dernier. Par la suite, j’ai laissé mon corps reprendre son cycle naturel pendant plusieurs mois avant de prendre rendez-vous pour la pose du stérilet.

Mon expérience : la pose et l’après pose 

Je suis donc l’heureuse propriétaire d’un stérilet cuivre depuis mars dernier. Le jour de la pose, je n’étais pas particulièrement stressée, mais j’avais tout de même une petite appréhension concernant la douleur. Je m’étais beaucoup renseignée et les témoignages de certaines femmes m’étaient restés dans la tête. Je tiens aujourd’hui à préciser que nous sommes toutes différentes, et que donc par conséquent l’expérience ne sera pas vécue de la même manière par toutes les femmes.

De mon côté, la pose n’a pas été très agréable. La douleur est identique à celles des règles, mais de manière beaucoup plus vive. Elle ne dure que quelques secondes, mais elle est très intense. Une fois le stérilet en place, je suis tranquillement rentrée chez moi et je n’ai pas du tout eu mal de la soirée, juste une petite gêne.

À partir du lendemain, c’était le début de plusieurs semaines de douleurs. Dès le lendemain de la pose jusqu’à mes premières règles sous stérilet, il n’y a pas eu un seul jour où je n’ai pas eu mal. Des douleurs de règles, très fortes, tous les jours, parfois accompagnées de saignements. Dis comme ça, je vous l’accorde, c’est assez effrayant. Mais encore une fois, ce n’est que mon vécu, et j’ai eu l’occasion de parler à des femmes qui n’ont ressenti que très peu de douleur une fois le stérilet en place. Donc, pas de panique !

Puis, les premières règles sous stérilet. Hm. Les deux premiers jours ont été très douloureux, et encore, le mot est faible. J’ai même eu envie de le retirer moi-même tellement j’avais mal, c’est vous dire. Cependant, parce qu’il y a quand même un aspect positif, ces fortes douleurs n’étaient présentes que les deux premiers jours, pour le reste, elles étaient très supportables voir inexistantes. Mes règles ont été beaucoup plus abondantes, surtout les 3 premiers jours, et elles ont duré une semaine au lieu de 5 jours.

À la fin de mes premières règles sous stérilet, les douleurs du premier mois se sont envolées. Je ressentais encore des douleurs de temps en temps, de manière très aléatoire, mais rien de comparable à ce que j’avais pu ressentir lors du premier mois. Aujourd’hui, mes règles sont plus abondantes et douloureuses les premiers jours, et très peu abondantes et douloureuses les jours suivants. À part pendant cette période, je n’ai plus plus du tout de douleurs, le stérilet se fait complètement oublié !

Pour résumé, le début n’a pas du tout été facile, j’étais très fatiguée et irritante à cause des douleurs persistantes. Toutefois, je ne regrette absolument pas mon choix, je suis très fière d’avoir eu le courage de dire adieu à la pilule et aux hormones, et maintenant, à moi 5 ans de liberté !

Et vous, quel est votre rapport avec la contraception ? 

Vous aimerez aussi

10 Commentaires

  • Répondre Meliesphere 23 juin 2018 à 11 h 59 min

    Je songe de plus en plus à arrêter la pillule et à me tourner vers cette alternative. Je dois avouer que la pose est l’étape qui m’effraie et peut-être m’empêche de sauter le pas . C’était très intéressant et agréable de te lire. Merci pour ce partage!

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 23 juin 2018 à 12 h 31 min

      Je te rassure, la pose n’est pas si terrible que ça ! Oui ce n’est pas agréable, mais ça dure 30 secondes. 30 secondes pour 5 ans de tranquillité, ça donne à réfléchir non? 🙂

  • Répondre Élodie 25 juin 2018 à 16 h 47 min

    Merci beaucoup pour ce retour d’expérience. C’est aussi vers ce moyen de contraception que je veux m’orienter quand j’aurais remis de l’ordre dans mes petits problèmes de santé actuels ^^ j’ai arrêté la pilule en mai 2017 mais mon cycle n’est jamais repartis normalement. Je suis suivie par une gynécologue en ce moment pour essayer de faire repartir tout ça.
    Des bisous xxx

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 4 juillet 2018 à 12 h 37 min

      Bon courage à toi ! J’espère que tu trouveras ce qui te conviens le mieux 🙂

  • Répondre Vegetotem 26 juin 2018 à 9 h 51 min

    Intéressant d’avoir ton expérience sur le stérilet, j’y pensais mais je crois que je ne suis pas encore prête (la douleur, les règles abonsantes, aller chez le gynéco) même si comme tu le dis chaque femme le ressent différemment.
    J’ai arrêté la pilule il y a presqu’un an car la marque que j’utilisais n’allait plus être commercialisée et je l’oubliais pas mal. J’ai depuis un anneau vaginal qui me va car il faut y penser toutes les 3 semaines et c’est beaucoup moins dosé en hormones qu’une pilule. Je sais que ce n’est surement pas l’idéal mais ça me convient pour le moment.

    Bonne journée 🙂

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 4 juillet 2018 à 12 h 35 min

      Hello ! Merci d’avoir pris le temps de me lire 🙂 Le plus important est d’écouter son corps et de faire ce dont on pense être le mieux pour soi. Tu sauteras peut-être le pas pour le stérilet quand tu seras prête ! Ça ne sert à rien de se forcer. Bonne journée à toi aussi 🙂

  • Répondre Chacha14 4 juillet 2018 à 15 h 59 min

    Bonjour, intéressant ton article. Après ma première fille il y a 4 ans j’ai également choisi le stérilet au cuivre après 9 ans de pilule et les désagréments qui vont avec. à la pose aucunes douleurs, juste des règles un peu plus abondantes. dépose pour bébé 2 et repose en janvier cette année après la naissance et la douleur à la pose et pendant plusieurs semaines. Après différents examens, on s’est rendu compte que la maternité m’avait prescrit un stérilet plus grand que le précédent. Ma sage-femme a reposé un plus court et depuis RAS. Des fois les douleurs peuvent être liés au modèle du stérilet a cuivre. il faut écouter son corps et ne pas hésiter à en tester plusieurs ! bonne continuation.

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 9 juillet 2018 à 11 h 16 min

      Merci pour ton témoignage !

  • Répondre Marine 6 juillet 2018 à 9 h 22 min

    Très intéressant ton expérience, merci à toi =) Pour ma part pas de pilule ni de stérilet mais la symptothermie (ça fait + de 10 ans que je suis avec mon conjoint je précise ^^). A bientôt !

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 9 juillet 2018 à 11 h 17 min

      Merci à toi d’avoir pris le temps de me lire ! À bientôt 🙂

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.