Lecture

La Passe-Miroir de Christelle Dabos

Résumé : Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implacable. Découvrez le premier livre d’une grande saga fantastique et le talent d’un nouvel auteur à l’imaginaire saisissant.

La saga La Passe Miroir de Christelle Dabos a été révélée par le concours du premier roman jeunesse de Gallimard en 2012. Malgré les très bonnes critiques, il m’a fallu pas mal de temps avant de me décider à me lancer dans cette saga. À vrai dire, j’avais un peu peur d’être déçue : les critiques étaient tellement positives que je craignais d’en attendre beaucoup trop. Au final, je ne regrette absolument pas d’avoir cédé à la tentation ! C’est simple, cette saga a été un énorme coup de coeur, j’ai enchainé les tomes les uns à la suite des autres, totalement captivée par cet univers décalé et magique.

Ce que je trouve génial dans cette saga, c’est qu’elle nous offre une histoire débordante d’originalité et d’imagination. L’écriture de Christelle Dabos est vraiment magnifique, fluide, et souvent marquée par des petites touches d’humour qui rend la lecture encore plus agréable. Le caractère jeunesse de la saga ne se fait pas du tout sentir, au contraire ! L’intrigue est particulièrement bien menée, très intelligente et soignée. De plus, les personnages sont juste extraordinaires ! Ils sont originaux, uniques, surprenants et très attachants : chaque personnage à sa propre personnalité, son propre caractère qui le différencie des autres.

❁ Tome 1: Les Fiancés de l’Hiver

L’histoire commence avec Ophélie, une jeune fille particulièrement maladroite qui vit sur Anima, une Arche qui constitue le Monde. Ophélie a le pouvoir d’animer des objets, de les lire et de traverser les miroirs. Sans son consentement, elle est promise à Thorn, un homme au caractère renfermé, vivant sur l’Arche du Pôle. Ophélie va alors devoir quitter sa famille, ses petites habitudes, pour rejoindre un monde rempli d’illusions et de cachoteries.

En lisant les avis des autres lecteurs, j’ai remarqué que plusieurs personnes mentionnaient un premier tome relativement long, avec une histoire qui prenait du temps à se mettre en place. Personnellement, je n’ai pas du tout ressenti cette lenteur ! Au contraire, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les différents personnages et les caractéristiques parfois complexes de cet univers. L’auteure a réussi à me captiver dès les premières pages, ressentant immédiatement de l’affection pour le personnage d’Ophélie. J’ai adoré suivre ses aventures, sa relation avec Thorn, son arrivée à la Citacielle…  Je me suis évadée, j’ai découvert une histoire captivante, et je suis tombée amoureuse de cette atmosphère toute particulière.

❁ Tome 2 : Les disparus du Claire de Lune 

Ce deuxième tome est celui que j’ai préféré. Très riche en révélations et rebondissements, les événements s’enchainent et l’histoire prend rapidement de l’ampleur ! Nous suivons toujours Ophélie, mais cette fois-ci en étant complètement plongée dans la Citacielle. Nous découvrons alors un monde rongé par des illusions et des rivalités. Ophélie commence petit à petit à s’affirmer, à comprendre qu’elle a le pouvoir de changer les choses. J’ai beaucoup aimé les personnages de la tante Roseline et de l’ambassadeur Archibald, qui ont été d’une grande aide dans l’évolution d’Ophélie. Enfin, la relation entre Ophélie et Thorn devient petit à petit plus riche et se dévoile davantage. Un deuxième tome vraiment génial, avec une fin incroyablement captivante, qui ne donne envie que d’une seule chose : lire le troisième tome !

❁ Tome 3 : La mémoire de Babel

Malheureusement, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher à ce troisième tome. Après avoir littéralement dévoré les deux premiers, je m’attendais à être une nouvelle fois conquise avec celui-ci… hé bien non. La qualité de l’écriture est bien évidement toujours présente, mais je n’ai pas réussi à me laisser transporter par l’histoire. J’ai eu beaucoup de mal à apprécier l’ambiance générale de Babel et les personnages. J’ai trouvé l’apprentissage d’Ophélie très long, son quotidien très répétitif et très peu intéressant. Le seul point positif est la très jolie révélation que nous avons au milieu du livre. Concernant le dénouement de l’histoire, j’ai été quelque peu déçue, je m’attendais à tellement plus ! Bien sûr que j’ai envie de découvrir la suite, mais j’ai eu l’impression de passer à côté de quelque chose.

Comme vous l’aurez compris, je suis totalement passée à côté de ce troisième tome. Malgré cette petite déception, la saga reste pour moi merveilleuse et envoutante. J’ai beaucoup aimé l’univers de Christelle Dabos, son originalité, l’authenticité des personnages et les petites touches d’humour. Je reste en amour pour cette saga et je serai bien évidement au rendez-vous pour le quatrième tome !

Vous aimerez aussi

3 Commentaires

  • Répondre Nymeria 7 juillet 2018 à 21 h 47 min

    Ça fait longtemps que je me dis qu’il faut que réessaie ! J’ai commencé le tome 1 il y a un an, mais malgré mes amies qui me disaient de continuer, que ça mettait un peu de temps à se mettre en place (mon avis), etc. J’ai arrêté…
    Donc dès qu’il est disponible à la bibliothèque, c’est décidé, je l’emprunte !

  • Répondre Petite Ombre 8 juillet 2018 à 12 h 13 min

    je ne connais pas du tout, j’avoue que l’univers fantastique me rebute un peu…. trop dans l’imaginaire ça me dérange un peu… mais peut-être que je devrais me lancer une fois… merci pour ta critique

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 9 juillet 2018 à 11 h 18 min

      Je comprends ! Le fantastique ne m’a personnellement pas du tout dérangé alors que ce n’est vraiment pas ce que je préfère. Les personnages sont tellement attachants et humains que j’ai totalement oublié ce côté là 🙂

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.