Lecture

Quand on n’a que l’humour d’Amélie Antoine

Résumé : C’est l’histoire d’un humoriste en pleine gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter. Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment. Un homme blessé qui s’est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage. C’est aussi l’histoire d’un garçon qui aurait voulu un père plus présent. Un garçon qui a grandi dans l’attente et l’incompréhension. Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer. C’est une histoire de paillettes et de célébrité, mais, surtout, l’histoire d’un père et d’un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.

Je tiens tout d’abord à remercier Amélie Antoine et les éditions Michel Lafon de m’avoir gentiment proposé de découvrir ce roman. Quelle belle découverte !

Le livre est découpé en deux parties. La première partie nous propose de découvrir Edouard, un humoriste en pleine gloire qui ne cesse de multiplier les représentations. C’est un homme qui attire les foules, qui fait parler, qui fait rêver, il ne se passe pas une journée sans que l’on parle d’Edouard et de son talent : faire rire. Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas. Nous découvrons alors un Edouard, petit, touchant, dans ses difficultés et ses peurs. Edouard qui doit faire face aux moqueries de ses camarades, à la dureté et au rejet de son père. C’est un Edouard totalement différent d’aujourd’hui, c’est un Edouard qui est effrayé à l’idée de prendre la parole, qui ne sait pas quoi faire pour se faire aimer. Et puis… Un terrible accident survient dans la vie de cette famille. Un accident dont Edouard se sent coupable. Alors, pour se faire pardonner, pour essayer d’enlever un peu de souffrance au sein de cette famille, il décide de faire rire. Faire rire son petit frère, c’est dorénavant tout ce qui compte pour lui. C’est ainsi que débute son incroyable destin d’humoriste…

Il est toujours irrémédiablement seul. Toute sa vie, il n’aura eu qu’une seule et unique raison de se lever, matin après matin : tenter de combler ce vide, tenter d’oublier ce sentiment d’isolement écrasant, celui-là même qui l’envahit dès qu’il n’est plus sur scène et qui lui donne l’impression de ne plus faire qu’errer.

La deuxième partie du livre se concentre cette fois si sur Arthur, le fils d’Edouard. Nous en apprenons davantage sur le passé d’Edouard, sur la place importante qu’occupait sa passion au sein de sa famille, de sa relation avec son fils. Nous comprenons qu’Arthur est submergé par la colère, ne pardonnant pas à son père d’avoir préféré le succès à sa famille. Nous découvrons alors plusieurs anecdotes, nous plongeons alors dans un passé qui semble lointain, mais qui n’est en réalité pas si loin que cela. Arthur tente de trouver des réponses, de comprendre qui était son père, de comprendre la raison de son comportement, de son éloignement.

Quel livre ! Je l’ai littéralement dévoré ! Dès les premières pages, j’ai su que j’allais découvrir une histoire qui allait me toucher et me transporter. Ce livre a été un petit cocon dans lequel j’ai adoré me réfugier à la fin de la journée. L’histoire est vivante, humaine, touchante et bouleversante. L’écriture est captivante, d’une subtilité délicate, d’une réflexion profonde et intelligente. J’aurais aimé que la lecture dure plus longtemps, j’aurais aimé pouvoir partager la vie de ces personnages un peu plus longtemps.

Vous aimerez aussi

12 Commentaires

  • Répondre mes echappees livresques 6 juin 2017 à 19 h 37 min

    ce n’est pas le premier avis positif que je lis dessus 😉 encore un sur ma liste!

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 6 juin 2017 à 20 h 23 min

      J’espère que tu aimeras autant que moi !

  • Répondre ellea40ans-stephanie 6 juin 2017 à 20 h 57 min

    je le rajoute a ma liste. Merci

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 6 juin 2017 à 20 h 58 min

      Bonne lecture à toi !

  • Répondre alison 7 juin 2017 à 16 h 30 min

    Je le vois tellement partout que je vais finir par craquer !

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 7 juin 2017 à 17 h 12 min

      Je te conseille fortement de craquer haha, il en vaut vraiment le coup 🙂

  • Répondre she reads a book 7 juin 2017 à 20 h 36 min

    J’avais bien aimé son 1er roman alors du coup j’ai bien envie de lire celui-ci.

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 7 juin 2017 à 20 h 46 min

      Super ! J’espère que tu passeras un bon moment 🙂

  • Répondre corentine 8 juin 2017 à 18 h 37 min

    un très joli titre et une couverture sublime, c’est déjà bien assez pour craquer !

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 10 juin 2017 à 21 h 41 min

      Exactement ! Et l’histoire est géniale alors, aucune raison de ne pas craquer :p

  • Répondre La route des lecteurs 13 juin 2017 à 21 h 10 min

    Le précédent roman de l’auteure me tente également beaucoup. Je commencerais donc par celui-là 🙂
    Maintenant, si le style d’Amélie Antoine me plaît, je n’hésiterais pas à lire celui-ci car l’histoire me tente également beaucoup !

    • Lacourseauxmots
      Répondre Lacourseauxmots 14 juin 2017 à 15 h 39 min

      J’espère que tu aimeras, difficile de ne pas être séduit pas l’écriture d’Amélie Antoine 🙂

    Laisser un commentaire